samedi 3 juin 2017

Une piscine gonflable retrouvée dans la cellule d’un prisonnier !



Voilà un fait pour le moins inattendu. Et pour cause, le 27 avril dernier, une piscine gonflable a été retrouvée dans la cellule de quatre détenus de la prison de Belfort, en Franche-Comté. Ce sont les surveillants qui ont mis la main sur l’objet. Entre la clé USB, le cannabis, le portable et la chicha, ils pensaient sûrement avoir déjà tout vu… Mais la piscine gonflable, c’est le pompon. Les quatre prisonniers ont été placés en quartier disciplinaire (la prison dans la prison). Et l’un d’entre eux a de nouveau été présenté à la justice la semaine suivante.
D’après la conversation rapportée par l’Est Républicain entre les juges et le détenu, tout avait été pensé pour utiliser cette piscine. On apprend ainsi qu’ils la gonflaient à la bouche. Et enfin, qu’ils se servaient d’un petit tuyau pour la remplir. Le détenu âgé de 30 ans, avait déjà été condamné pour détention de drogues. Ce sont donc 60 jours supplémentaires qui viennent de s’ajouter à sa peine de 18 mois pour la détention du portable et du cannabis. Il devrait normalement être libéré début de l’année 2018, si tout se passe bien. Et sous réserve qu'il n'ait pas l'intention de monter un Aquaparc dans sa cellule !(le tribunal du net)

Des Anglais veulent installer des péages sur la Manche


Jeudi 8 juin 2017, les Britanniques éliront leurs députés. Et parmi aux, les candidats de l'"Official Monster raving loony party", soit le "parti officiel foldingue monstrueux", qui propose l'installation de péages sur la Manche après le Brexit. Pas sûr que cela plaise aux Français en général, aux Normands en particulier...

Les périodes électorales sont propices à l'émergence ou à la résurgence de candidats quelque peu... spéciaux. C'est le cas en Angleterre, où les Britanniques éliront leurs députés jeudi 8 juin 2017. Nos confrères du Monde relaient à cette occasion une photo et une information pour le moins originale.

Le "parti foldingue"

Sur un cliché, on voit Sir Nicholas Soames, petit-fils de Churchill et candidat conservateur à sa réélection, poser avec le baron von Coupdetonnerre, candidat (pour de vrai) aux élections législatives. Ce postulant pas comme les autres fait partie du "parti officiel foldingue monstrueux" qui tente depuis des décennies d'entrer au Parlement.

Des péages sur la Manche

Cette fois-ci, le parti met en avant des idées bien originales. Le Monde en met une particulièrement en avant: l'installation de péages sur la Manche pour les Européens après le Brexit. Pas sûr que cela plaise aux Français en général, et aux Normands en particulier, habitués des traversées transmanche.

Le parti demande également la rétrocession de la Bretagne par la France. Mais là, pas sûr que ça n'émeuve les Normands...(la manche libre)

Il se fait flasher à 88 mph au volant de sa Delorean


Devenu célèbre le mois dernier pour avoir acheté une DeLorean, l'Américain Spencer White a été flashé à 88 miles à l'heure. La vitesse censée lui permettre de voyager dans le temps !
Une infraction qui va lui coûter 400 dollars, mais on ne lui en voudra pas d'avoir essayé.

Encouragé par sa mère

En bon fan de la trilogie de Robert Zemeckis Retour vers le Futur, Spencer White se devait de tenter le coup : moins d'un mois après s'être offert une DeLorean, il a été contrôlé à 88 miles à l'heure, soit la vitesse exacte qui permet aux héros du film de rentrer dans les couloirs du temps. Mais au lieu d'entendre Emmett Brown hurler « 1,21 GigaWatt, Marty !!! », c'est une sirène de police qui a mis fin à son exploit.

Spencer White conduisait sa mère sur l'autoroute quand il s'est rendu compte que l'aiguille du compteur avait atteint 85 mph (un peu plus de 130 km/h). L'occasion faisant le larron, et encouragé par sa mère, le conducteur s'est laissé tenter de pousser un peu plus, histoire de voir si le miracle allait se produire. (turbo.fr)

vendredi 2 juin 2017

Du papier toilette à l'effigie de Trump


Une nouvelle marque de papier toilette a vu le jour au Mexique. Elle a été créée par un avocat mexicain, Antonio Battaglia, et elle est à l’effigie du... président américain.
Dans un entretien au journal mexicain "Expansión", Antonio Battaglia a expliqué qu'il avait eu l'idée de lancer cette nouvelle marque de papier toilette après avoir été choqué par les propos de Donald Trump sur les Mexicains pendant la campagne présidentielle américaine.
Pour justifier sa politique migratoire et son projet de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique, le président américain avait notamment qualifié les Mexicains de "violeurs et de criminels".
30 % des bénéfices issus des ventes seront reversés à des associations d’aide aux migrants mexicains, précise l'initiateur du projet. Le slogan du nouveau papier toilette ? "Une douceur sans frontières"... (source: estrepublicain.fr)



Ils sèchent les cours, Emmanuel Macron leur signe un mot d’excuse [VIDEO]




Jeudi, Emmanuel Macron s'est rendu à Lorient. Des lycéens de la même ville voulaient absolument le voir, quitte à sécher l'école. Pour prouver leur bonne foi, ils ont fait signer un mot d'excuse au président de la République. Ces lycéens de Lorient auront une histoire à raconter ! Jeudi, curieux de rencontrer le président Macron, qui visitait leur ville, ils ont pris le risque de rater les cours. Sur place, les jeunes s'inquiètent de la réaction de leur établissement en cas de retard important en cours. "On se disait qu’on allait se faire engueuler", raconte Elouan à Ouest France. "À côté de nous, un journaliste ou quelqu’un qui travaille au port nous a entendus et nous a dit "vous n’avez qu’à faire signer un mot à Macron."  Ni une ni deux, les lycéens l'ont pris au mot et ont rapidement rédigé une note : "Je soussigné Emmanuel Macron, Président de la République et chef de l’armée, nous autorise à arriver en retard pour me rencontrer." "Monsieur le Président, on a un mot à vous faire signer !" "On a attendu qu’il passe à côté de nous". Et Yoan l'a interpellé : "Monsieur le Président, on a un mot à vous faire signer !" En lisant ce mot, Emmanuel Macron a rit, et l'a signé "en dix secondes" avant de s'en aller. Au lycée, le mot a beaucoup fait rire le personnel, qui a accepté l'excuse pour une heure de retard : "Rencontre avec Emmanuel Macron".


Quand les supporters du PSG trollent… une hôtesse de l’air [Vidéo]



Malgré la défaite de leur équipe en finale de Ligue des champions féminine, l'ambiance dans l'avion du retour était particulièrement festive. La pauvre employée de la compagnie aérienne ne s'attendait pas à pareil bizutage.
Plus on est de fous, plus on rit. L’adage n’est jamais aussi vrai que dans le petit milieu des supporters de foot. Bon, il est vrai que l’effet de groupe pousse parfois à des comportements anti-sportifs voire carrément violents. Mais le football se nourrit aussi de beaucoup de moments de solidarité, de fraternité et d’images parfois franchement insolites. Souvent montrés du doigt par le passé, les ultras du Paris Saint-Germain jouent aujourd’hui la carte de l’apaisement avec les autorités et les dirigeants de leur club. Sans compromettre pour autant leur amour pour l’équipe de la capitale. C’est pourquoi, ils sont de tous les déplacements en France, mais aussi à l’étranger. Et pas forcément pour soutenir l’équipe de stars emmenée par Cavani, Verratti et les autres… Ils sont aussi investis dans le support de l’équipe féminine du PSG. Hier, ils étaient une bonne centaine à prendre la direction de Cardiff, aux Pays-de-Galles, afin d’assister au match de leurs protégées en finale de Ligue des Champions. La rencontre était en outre 100% française, puisque c’est l’Olympique Lyonnais qui se dressait face à l’outsider parisien.

Malheureusement pour eux, les membres du Collectif Ultras Paris auront eu beau crier leur amour des couleurs rouge et bleue 120 minutes durant, c’est l’OL qui a fini par l’emporter après une stressante séance de tirs au but. Pour la deuxième année consécutive, le trophée reste donc dans les terres rhodaniennes. Les joueuses parisiennes ont toutefois chaleureusement remercié leurs fervents supporters d’avoir fait le déplacement, scellant ainsi le lien de confiance et de respect instauré qui unit chaque partie depuis le début de l’année. Pas déboussolés pour autant, après avoir profité des joies britanniques durant deux jours, les ultras sont repartis vers la capitale ce vendredi. Et dans l’avion, ils se sont offerts une partie de franche rigolade. En effet, avant que l’appareil ne décolle, les hôtesses de l’air et stewards se sont pliés aux traditionnelles consignes de sécurité. Un moment propice pour se moquer gentiment d’eux. L’un des supporters a filmé la scène, qui a depuis été relayée sur les réseaux sociaux par différentes pages liées au PSG.



Un futur parc d’attractions dédié à Lionel Messi en Chine



La superstar argentine du football Lionel Messi compte lancer en Chine un parc d’attractions à son nom et dédié au monde du football. L’attaquant du Barça s’est associé à un groupe audiovisuel via son entreprise, Leo Messi Management, pour mettre ce projet sur les rails.
À bientôt 30 ans, Lionel Messi pense peut-être déjà à une future reconversion une fois sa brillante carrière de footballeur terminée. La superstar du football argentine compte en effet lancer un parc d’attractions à son nom et dédié au monde du football en Chine dans les années à venir.
L’entreprise de Messi, Leo Messi Management, s’est associée au groupe audiovisuel Mediapro et au groupe de télévision chinois Phoenix Group pour la mise en place du projet.
Le « Messi Experience Park » devrait compter, selon Mediapro, « plus de 20 attractions réparties sur 46 000 m² d'espaces couverts, 12 000 m² d'espaces verts et de zone de jeux et 25 000 m² d'espaces publics ». (Ouest-France)